L’Eglise en Suisse

Développement de l’Eglise adventiste du septième jour en suisse

 

Czechowski commença tout de suite à donner des conférences dans des salles de classe, des églises et dans d’autres locaux des villages alentours. Assez vite, il s’est orienté vers le nord du canton de Neuchâtel et vers le Jura bernois. Il conduisit son premier service de baptême en Suisse le 19 août 1866.

En 1867, à Tramelan (Suisse), il organisa une congrégation connue par la suite comme la plus ancienne Eglise adventiste d’Europe. Le contact fut établi avec la Conférence générale grâce à une lettre envoyée à Uriah Smith par Albert Vuilleumier, l’ancien de l’Eglise. Le travail de Czechowski en Suisse prit fin en 1868. Ces suisses respectueux du Sabbat furent invités à envoyer un délégué à la session de la Conférence générale devant se tenir à Battle Creek en mai 1869. On envoya Jacques Erzberger.

En réponse à la demande pressante des convertis suisses, la Conférence générale envoya comme missionnaire J.N. Andrews, qui arriva à Neuchâtel le 16 octobre 1874. La première assemblée générale des fidèles du Sabbat à se tenir (le 1er novembre 1871, à Neuchâtel) après la venue d’Andrews en Suisse, accueillit des délégués de groupes habitant à Tramelan, au Locle, à la Chaux-de-fonds, à Fleurier, à Bienne, et Buckten.

En janvier 1876 D.T. Bourdeau et sa famille arrivèrent des Etats-Unis pour prêter main forte à Andrews qui s’était établi près de Neuchâtel. Les deux familles déménagèrent au Locle. En avril 1876 Andrews déménagea à Bâle (qui devint pendant un certain temps le siège de l’œuvre Europe) et en juillet il publia le premier numéro du magazine les Signes des temps.

A l’occasion de l’ assemblée générale tenue à Bienne du 24 au 27 mai 1884, on mit sur pied la Fédération suisse. Il y avait alors en Suisse cinq Eglises organisées, alors que le rapport lu à la session de l’année suivante mentionne 10 Eglises pour 224 membres, signe de progrès encourageants. En 1884 un immeuble a été construit à Bâle pour y accueillir le siège de l’Eglise adventiste en Suisse, ainsi que la maison d’édition et une imprimerie. Ellen White y vécut de 1885-1887.

Si au début le travail ne fut effectué que dans la partie francophone du pays, certaines personnes qui y ont entendu prêcher le message adventiste du septième jour le firent connaître dans la partie germanophone. Une nouvelle dynamique fut donnée à l’œuvre dans ce secteur quand, en janvier 1886 L.R. Conradi arriva des Etats-Unis et commença assisté par J.Erzberger de travailler pour les germanophones et en leur sein. Le 13 août 1887, 14 personnes furent baptisées à Zürich et cet après-midi là on mit sur pied une Eglise de 17 membres.

En 1901 la Suisse fut divisée en deux secteurs : l’un devint la Fédération suisse allemande, l’autre resta dans la Fédération d’Europe centrale et devint la Fédération suisse romande. Quand la Division européenne fut scindée en 1928, les territoires de fédérations d’unions furent réajustés. Les deux fédérations suisses furent réunies pour devenir la Fédération d’union suisse. La Fédération suisse francophone englobait les régions italophones du pays, tandis que la Fédération suisse allemande comprenait le Liechtenstein limitrophe. Au 1er janvier 1929, la Fédération d’union suisse était forte de 50 églises avec 2062 membres baptisés.

Au fil des ans, la Fédération d’union suisse a largement contribué aux fonds de financement des missions et a fourni aux champs missionnaires un grand nombre de travailleurs. Un centre de formation pour les travailleurs francophones de l’Eglise a fonctionné à Gland de 1904-1921.

En 1993 la Suisse comptait deux écoles gérées par l’Eglise adventiste. La Suisse fut un des premiers pays européens à adopter les directives de la Conférence générale en matière de cours de formation de missionnaires bénévoles à destination des jeunes.

Un symposium sur J.N.Andrews s’est tenu à Bâle le 3 septembre 1983, pour commémorer le centenaire de la mort d’Andrews. Une association consacrée à la promotion de la santé, Schweizer Liga Leben und Gesundheit (LLG) a été organisée en 1988, avec des branches au niveau des fédérations et des sections au niveau des cantons. En septembre 1990 l’Union suisse a tenu un congrès célébrant « 125 ans d’espérance adventiste en Suisse »

L’Eglise adventiste de Lausanne a célébré son centenaire en 1986, L’Eglise d’Yverdon en 1996, et la Clinique la Lignière en 2004.

(Extrait de l’article « Suisse » de « Seventh-day Adventist Encyclopedia », second edition, Review and Herald Publishing Association, 1996, vol 11,p 729-731 Traduction Claude Fivel-Démoret Site de l’éditeur : www.ReviewandHerald.com)